OrthèseGo - Pathologies

Le pied creux

Le pied creux

Caractérisé par un appui plantaire et talonnier important, il est souvent associé avec une instabilité de la cheville. La tendance est à la femme dans ce type de pied qui cause de nombreux problèmes insoupçonnés que nous verrons ici-bas. Les troubles résident dans le manque d’appui au sol, donc dans la mauvaise répartition de la charge sous le pied s’il est considéré comme étant rigide. « Biomécaniquement », il ne cause pas de graves lésions comparées aux autres assise plantaire, mais néanmoins est à prendre au sérieux si le pied est souple.

Souvent, dans une phase de douleur, la personne aura tendance à marcher sur l’arche externe du pied afin de limiter le l’étirement du pied (donc du fascia plantaire), et ainsi rétablir un meilleur appui au sol. Il est de notoriété public qu’une démarche antalgique (compensation) occasionnera des troubles de posture si elle est adoptée sur une longue période de temps. Plus que tout autre type de pied, la surface de contact sur laquelle on évoluera accentuera les maux.

Les symptômes ?

  • Lordose lombaire, mal dans le bas du dos
  • Augmentation du risque d’entorse de la cheville
  • Souvent on y verra un mollet musclé (augmentation du stress des muscles responsable de la stabilité qui travaillent sans cesse à rétablir l’équilibre)
  • Parfois un style de marche en « cowboy »
  • Callosité importante, cors et durillon à prévoir
  • Métatarsalgie (douleur avant pied)
  • Névrome de Morton
  • Épine de Lenoir et talalgies diverses (mal au talon)
  • Tendinite de tendon d’Achille
  • Fasciite plantaire
  • Orteils marteaux et orteils en griffes
  • Affaissement de l’arche transverse, donc élargissement de l’avant pied
  • Quintus varus et hallux valgus (oignon)

OrthèseGO - Le pied creux

Une orthèse est un bon choix ?

Une valeur sûre, elle permet de répartir la charge sous le pied de manière plus uniforme, qui est le premier principe mécanique sur lequel tout bon orthésiste devrait se fier. En prenant un meilleur appui dans l’arche (jaune), sur une zone saine, nous déchargeons les zones à risque, soit le talon et l’avant pied. Des coussinets absorbants (aqua et vert foncé) peuvent être mis en place afin d’accentuer le confort par le même principe cité plus haut.

OrthèseGO - Le pied creux

Un biseau au talon peut corriger l’effet de flexibilité du pied creux souple et ainsi réduire la tension dans le fascia. On corrigera son arche d’environ 60% de son affaissement. Le pied rigide a besoin d’une orthèse plantaire rigide afin d’optimiser la décharge des hyper pressions. Tout dépendamment de la gravité, d’autres éléments (rouge et mauve) peuvent s’y greffer afin d’augmenter l’effet de décharge.


Avec les deux Pat, Bouchard et Gervais, ca marche !!



L’épine de Lenoir

L’épine de Lenoir est souvent liée à une fasciite plantaire. C’est une excroissance osseuse qui apparait à la base du talon à cause d’une trop grande sollicitation du fascia sur son insertion.

Les fractures de fatigue

Elles se produisent surtout sur les métatarsiens, généralement du 2ième au 5ième. Les personnes les plus touchées sont souvent très actives et travaillent plusieurs heures de suite debout.

L'hallux valgus et le quintus varus

Bien connu de tous, le fameux « oignon » au gros orteil et son homologue, qui semble avoir un nom tout droit sorti d’Astérix, le quintus varus, sont tous deux le fruit des mêmes facteurs

Le névrome de Morton

Le syndrome de Morton est une inflammation chronique de certains des nerfs sensitifs se situant entre les os de la partie moyenne de votre pied (outch, c’est douloureux !)