OrthèseGo - Pathologies

Le faux pied plat

Le faux pied plat

Et une orthèse plantaire, ça urge !!
L’orthèse plantaire est sans nulle doute la solution miracle pour vous, toutefois elle doit être adaptée. Et il n’y a qu’une orthèse de type UCBL qui peut répondre à vos besoins. Elle est permanente et agit au quotidien pour résoudre les problèmes liés au faux pied plat. L’orthèse doit être rigide et englobante afin de structurer les pied et la cheville dans son ensemble. Le support d’arche et son mur médial sont une des clés de la réussite. L’autre élément crucial est le biseau interne au talon permettant de corriger la cheville valgus. Il rétablit l’équilibre de la structure et décharge la pression excessive qui se retrouverait dans l’arche du pied.

Croyez-vous avoir ce type de pied ?
Ce pied est le plus problématique de tous, rarement diagnostiqué de par sa méconnaissance, il comporte tous les troubles du pied plat valgus et les désagréments du pied creux. La mauvaise prise en charge de ce pied est responsable de l’échec de nombreuse orthèse plantaire, même les grands spécialistes et orthopédistes se laissent berner. Le faux pied plat est caractérisé par un affaissement d’arche du pied associé à un valgus du talon (pied qui verse vers l’intérieur). Il se distingue généralement par une hypermobilité articulaire de même qu’une souplesse ou hyperlaxité ligamentaire. Les gens ayant ce type de pied ne ressentent souvent aucune douleur lorsqu’ils sont enfants, souvent le médecin traitant dira aux parents : « Cela va se placer avec le temps », malheureusement, avec le temps, de petites douleurs deviendront plus importantes entrainant des douleurs aux pieds, chevilles, genoux et au dos.


OrthèseGO - Le faux pied plat


Les symptômes ?
  • Troubles posturaux importants
  • Douleurs dorsale, difficulté à maintenir une position stationnaire prolongée
  • Possible asymétrie de longueur de jambes entrainant douleur lombaire
  • Douleur chronique aux genoux
  • Mal aux chevilles avec inflammation
  • Patiner sur la « bottine »
  • Évoquer le fait qu’on devrait porter une pointure de chaussure plus grande d’un côté
  • Démarche en « canard »
  • Genoux qui se touchent et rotation tibiale interne
  • Un enfant qui n’aime pas bouger ou se fatigue rapidement
  • Empreinte de pied creux mais se déforme comme pied plat en mise en charge
  • Cheville verser vers l’intérieur de manière significative
  • Manque d’équilibre
  • Problème d’habileté et agilité (mouvements latéraux, départ et arrêt)
  • Fatigue généraliser en position debout due à une assise instable
  • Condition extrêmement énergivore

OrthèseGO - Le faux pied plat

Cliente dont les orthèses des 30 dernières années ont été moulées sur une empreinte comme celle de l’extrême droite. À 87 ans, son faux pied plat a pu être corrigé (figure de gauche, moulage corrigé dans l’empreinte sans correction).


Conclusion ?
Oubliez la pensée magique, il faut restructurer le pied en entier. Le repos n’amènera rien. Il est impératif d’agir en consultant un orthésiste habileté à cette pathologie (rare à trouver). L’orthèse plantaire UCBL et la physio pour renforcir la cheville et le pied sont nécessaires. Orthèse GO est un concepteur de solution sur mesure et personnalisée et se spécialise dans ce genre de trouble biomécanique. Nous sommes un des rares, sinon le seul à Québec à faire cette orthèse. Elle a été testée, optimisé, et approuvée sur des dizaines de patients. Les changements sont fulgurants lorsque le bon client est identifié.

Avec les deux Pat, Bouchard et Gervais, ca marche !

L’épine de Lenoir

L’épine de Lenoir est souvent liée à une fasciite plantaire. C’est une excroissance osseuse qui apparait à la base du talon à cause d’une trop grande sollicitation du fascia sur son insertion.

Les fractures de fatigue

Elles se produisent surtout sur les métatarsiens, généralement du 2ième au 5ième. Les personnes les plus touchées sont souvent très actives et travaillent plusieurs heures de suite debout.

L'hallux valgus et le quintus varus

Bien connu de tous, le fameux « oignon » au gros orteil et son homologue, qui semble avoir un nom tout droit sorti d’Astérix, le quintus varus, sont tous deux le fruit des mêmes facteurs

Le névrome de Morton

Le syndrome de Morton est une inflammation chronique de certains des nerfs sensitifs se situant entre les os de la partie moyenne de votre pied (outch, c’est douloureux !)

Le pied creux

Caractérisé par un appui plantaire et talonnier important, il est souvent associé avec une instabilité de la cheville.