OrthèseGo - Dernières nouvelles

« Monsieur l’orthésiste, j’ai encore mal aux pieds »

 « Monsieur l’orthésiste, j’ai encore mal aux pieds »

Et nous revoilà avec un client qui, malgré toute la volonté de bien se chausser comme stipulé dans le précédant texte, se retrouve encore à souffrir. À ce stade, il est évident que l’examen exhaustif de l’orthésiste aurait dû amener à des conseils supplémentaires, mais aussi à des solutions alternatives. Pour les besoins de la cause,poursuivons avec notre patient souffrant et interrogeons-le !

Orthésiste : Que portez vous dans vos pieds le soir ?

Client : J’ai de gros bas de laine, des fois des gougounes. Mais d’habitude j’aime la fraîcheur du plancher sur mes pieds. J’ai toujours chaud aux pieds.

Orthésiste: Les gros bas peuvent être glissant à votre âge madame Laplante. Une chute pourrait entraîner une fracture à cause de votre ostéoporose. D’ailleurs vous devriez porter des bas de compression en vous levant le matin, le retour veineux serait bien meilleur et vous auriez moins la sensation de jambes lourdes dont vous me parliez plus tôt.Les gougounes créent un risque de vous accrocher et de chuter, et elles n’apportent aucune stabilité à votre cheville. Vous êtes très entêtée madame Laplante.

Client : Et des « crocs »?

Orthésiste qui soupire : Une orthèse plantaire englobante pour soutenir votre pied et limiter les instabilité serait mieux. Avec un recouvrement rhumatologique vous seriez en « Cadillac » et elle conviendrait à toute vos chaussures en la taillant au creux des orteils (sulcus).

Client : Mais des « crocs » c’est pas cher…

Orthésiste qui soupire: Ok, ouin… L’evafoam épouse un peu le relief de votre pied et ca vous aidera pour soulager vos rhumatisme et vous aurez moins de chance de la perdre en marchant. Mais ce n’est qu’une solution de dernier recours. L’orthèse amortie sur 5 ans serait un investissement sur votre confort et surtout sur votre santé.

« Donc, conclusion ? » Demande t-elle.

Parfois il n’y a pas de miracle. Il faut respecter les finances et les croyances des gens, souvent en regardant leur situation se détériorer. Suivez à la lettre mes conseils :

  1. Toujours porter quelques choses dans vos pieds à la maison, au minimum des « crocs ». (effet de soulagement)

  2. Le secret de la longévité est dans l’exercice faite sans excès. ( limite la pression sur les pieds et articulations en maintenant son poids)

  3. Essayez les bas compressifs. (meilleure circulation sanguine et peu dispendieux)

  4. Consultez plusieurs professionnels de la santé (3 avis valent mieux que une seule)

  5. Visez la prévention. (Nutrition, sport, orthèses plantaires, examens médicaux)

Comment va Achille?

On connait tous le mythe d'Achille et son talon sensible. En fait, il s'agissait du tendon. Et pour plusieurs, ça peut être bien réel et vous empêcher de marcher ou courir correctement.

La fasciite plantaire

La fasciite plantaire? Une plante grimpante? Une maladie honteuse? Bien sur que non! La fasciite plantaire, c'est une douleur aiguë au talon, lune douleur, une brûlure dans l'arche du pied à la marche ou en se levant, et qui disparait en quelques instants.

Épine de Lenoir

Vous avez des douleurs sous le talon, et votre médecin vous parle de votre épine de Lenoir. Qui est Lenoir? Et qu'est-ce qu'il fait sous votre pied?

« Adoptez un orthésiste ! » Pourquoi donc ?

Un orthésiste !? Qui est-il en réalité ? C’est un professionnel de la santé qui, à la suite d’une évaluation biomécanique ou d’une demande d’un médecin, identifie l’appareillage idéal afin de desservir un patient.

Les signes qui ne mentent pas!

Les deux pieds sur terre, voilà la réalité dans laquelle nous vivons et qui est immuable. Qu’on le veuille ou non, ce complexe articulaire qu’est le membre inférieur nous supporte, absorbe et nous propulse tout le long de notre existence.

Une orthèse pour « pousser » droit !

Les deux pieds sur terre, voilà la réalité dans laquelle nous vivons et qui est immuable. Qu’on le veuille ou non, ce complexe articulaire nous supporte, absorbe et nous propulse tout le long de notre existence.